La 10° édition en photos

En attendant de plus amples détails sur cette 10° édition de folie quelques images parlent plus qu'un long texte...

  • Alfred Ouoba
  • Artisan
  • Contretemps et Marees
  • Danseuse
  • David Solo
  • Harouna Thiombiano
  • Les Playerz
  • Lion
  • Lutteurs
  • Masque de Thion

Ouverture officielle du FESDIG : vendredi 15/02/2013

La 10° édition du Festival Dilembu au Gulmu s'est ouverte officiellement le vendredi 15 février 2013 matin.

Dans une affluence des grands jours, sous un beau soleil se sont succédés à la tribune les responsables du festival, les ministres de la culture et du tourisme et celui de l'environnement et du développement durable, respectivement président et parrain de la 10° édition du FESDIG, et un responsable du festival frère Esperanzah (Belgique). Ces prises de paroles ont été ponctuées par des prestations d'artistes tels que Madess et Contretemps et Marées.

Cette année, cela fait 10 éditions que le festival existe ! Une belle démonstration de persévérance et de développement local. Aussi un hommage appuyé aura été rendu par Alfred Ouoba, directeur du festival, aux premiers acteurs du FESDIG, tels que Alexis Kaboré et l'ONG Iles de Paix. Mais l'hommage le plus émouvant aura été adressé à Sa majesté, défunte, roi de Tiantiaka.

Un autre discours très marquant et plein d'humanisme et de confiance aura été prononcé par monsieur Georges, un des responsable du festival frère Esperanzah, en invitant à "prendre la route ensemble pour défendre et construire un monde plus juste, plus équitable et plus tolérant !".
Pour découvrir en intégralité ce discours, cliquez ici !

Monsieur Salif Ouédraogo, Ministre Burkinabé de l'Environnement, parrain de la présente édition, aura exhorté chacun à faire plus pour construire ensemble un véritable développement local par la résilience au changement climatique.

Monsieur Hama Baba, Ministre Burkinabé de la Culture et du Tourisme, président du FESDIG 2013, a ouvert officiellement la 10° édition du FESDIG, dans un discours plein de conviction, soulignant l'importance pour la promotion de la culture du Burkina Faso, d'événements culturels tels que le FESDIG en déclarant que désormais « Le FESDIG ne nous appartient plus. Il appartient au patrimoine culturel du Gulmu, du Burkina Faso et du monde entier !».

Les différents discours seront très prochainement visibles en intégralité sur le présent site web...

Après cette cérémonie de lancement officiel s'est tenue la finale de la course à dos d'âne, sous les yeux amusés des différentes autorités présentes ce 15 février au matin.


Le FESDIG, la valorisation de l'ensemble du patrimoine culturel